Accueil

ABC Restauration
En vitrine
Livres
Docs en ligne

Petites annonces
Annuaire
Calendrier
Forum

Galerie photos
Expos
Musées
Boutique

Archives

Nous écrire


Démonter un piston
Un bon examen visuel de la surface d?un piston est généralement suffisant pour déterminer si son remplacement est indispensable ou non.
Si sa jupe (le corps du piston) est simplement noircie, cela signifie que les segments ne remplissent plus leur rôle et si, ni cette jupe, ni la chemise du cylindre ne présentent de rayures ou d'abrasion du métal, seul le changement des segments est indispensable.

Mais, dans le cas de rayures ou, pire, d'arrachement du métal, le changement du piston et un réalésage du cylindre sont obligatoires. Il va donc falloir le démonter...

Il est un autre cas ou son démontage est recommandé, c'est celui du décalaminage d'un moteur 2 temps.
Certes, décalaminer la calotte d'un piston en place n'est pas bien sorcier, mais on a toujours le risque d'un geste un peu appuyé, un peu fort, qui risque de fausser le roulement de pied de bielle ou d'endommager la chemise du cylindre. Le démontage du piston est donc préférable, et puis de toute façon, ça fait un bon entraînement...

Si vous êtes un habitué de ces rubriques ABC de la Restauration, vous savez que la règle numéro 1 en mécanique, c'est... la non violence, et la règle numéro 2, c'est « jamais à froid ! ».

Rien de tel pour flinguer un moteur, si l'on ne dispose pas d'un outil spécialisé, que de vouloir retirer un axe de piston, à froid, et en force !

La bonne méthode est ici :
Bien entendu, on commence par retirer les deux clips qui retiennent l'axe du piston de part et d'autre. On utilise pour cela une pince appropriée et une espace « clean »... ils sont plus facile à retrouver...
Ensuite, à l'aide d?un décapeur thermique ou d?une lampe à souder style Camping Gaz, on chauffe le piston pour provoquer le phénomène de dilatation des métaux... il suffit alors de pousser l'axe du piston à l'aide de n'importe quel autre axe d?un diamètre légèrement inférieur, et ça sort tout seul, c'est garanti ! ! !

Le remontage est aussi simple, on remet en place l'un des clips, on huile légèrement, on chauffe, l'axe du piston doit rentrer tout seul, sans forcer, et ensuite on n'oublie pas le deuxième clip.
Pour les débutants (très débutants) en mécanique, il est bon de rappeler à quoi servent ces clips placés en bout d'axe : ils ne sont pas là pour empêcher l'axe de piston de se faire la malle (il n'irait pas bien loin...) mais pour l'empêcher, lorsque le moteur chauffe, de venir frotter contre la chemise du cylindre.

Bien entendu, on a bien pris soin de remettre le piston dans le bon sens... et prudence en replaçant les segments !

Bon job.

ABC Concept © 1998 / 2004